Avant une séance avec votre ostéopathe :

Essayez dans la mesure du possible d'emmener tous les clichés radiologiques (scan, IRM, Radios, etc.) récents lors de la première séance d'ostéopathie. En effet, il est indispensable pour votre thérapeute de connaître tous les détails de votre historique médical.

Déroulement d'une séance :




Une séance d'ostéopathie commence par un interrogatoire clinique. Le thérapeute doit savoir tout ce qui peut lier votre histoire à celle de la douleur. Il est essentiel de ne rien laisser au hasard quand il vous pose des questions, et le laisser lui -même écarter des réponses sans rapport.

Ensuite, le thérapeute vous examine : debout, allongé, tests de mobilité actifs, passifs, tests de résistance, etc. C'est le moment où le "toucher", qualité qui différencie les ostéopathes des autres professions médicales, rentre en jeu. L'ostéopathe apprécie la flexibilité et la mobilité des articulations et des tissus du corps pour situer le ou les problèmes.

Une fois que le problème est localisé, le thérapeute doit vous traiter. Il existe pour cela tout un arsenal de techniques, mais toutes sont indolores et spécifiques afin de s'adapter à tous patients.

Les techniques dites de "thrust" qui mettent en avant la mobilisation articulaire peuvent avoir pour conséquence un "pop" ou "crack" articulaire, qui n'est en aucun cas la conclusion de la manipulation mais simplement son « expression ». Il est indispensable de bien comprendre que le but d'une manipulation est d'informer la structure à manipuler, afin de retrouver la flexibilité de celle-ci et non de la « craquer » vulgairement.

Conclusion d'une séance :

A la suite d'une séance avec votre ostéopathe, vous vous sentirez généralement fatigué. La sensation douloureuse peut persister quelques heures après une séance, et diminuer fortement dans les 48-72h qui suivent. Elle est due à l'inflammation qui suit la manipulation.

Il faut toujours espacer les séances d'au moins quelques jours pour que le corps s'habitue à son équilibre retrouvé, et que vous en ressentiez les bienfaits. Dans la plupart des cas cependant, et notamment les cas aigus (signes apparus depuis quelques jours, urgences) comme les dorsalgies hautes, ou les lumbago, les suites de séances sont rapidement très positives, car le corps n'a pas eu le temps de s'ancrer dans un déséquilibre complet, et la première séance est souvent source de satisfaction.